Les clubs de Mayenne, Laval et Ambrières-les-Vallées ont fait le voyage jusqu’à Vallon-Pont-d’Arc pour participer au fameux Marathon international des gorges de l’Ardèche le week-end du 11 novembre 2022. C’est ainsi qu’une trentaine de mayennais a partagé un week-end sportif où la bonne humeur était de mise. Plusieurs embarcations étaient au départ, kayak monoplace, biplace et 2 équipages en C9 rassemblant les 3 clubs. Le bon niveau d’eau nous a offert une course engagée avec quelques moments épiques !

Le Challenge

2 embarcations, 2 ambiances…

Les objectifs n’étaient visiblement pas les mêmes, une troupe d’élite qui visait une place au classement et termine 4e de la catégorie (bravo). Une descente très sportive, avec quelques passages tendus. La motivation de l’équipage n’a pas faibli et ils ont su donner de bons coups de pagaies et d’écopes pour se maintenir à flots et atteindre leur objectif.

Notre seconde embarcation « la troupe des litres » litres d’eau à écoper et avaler. La version touristique de cette aventure avec 2 bains relaxants (ou pas) pour agrémenter cette descente. Un premier où malgré le remplissage complet du C9 certains continuaient à pagayer pendant que d’autre siestaient. Une équipe soudée où les plus aguerris ont pris en charge les novices. Le second bain n’a « presque » pas eu raison de la motivation des troupes et le capitaine a su mener son équipe à bon port.

Le Marathon

JSPA comptait aussi un aventurier solitaire sur l’épreuve du marathon. Nicolas nous a fièrement représenté en kayak monoplace. Portant le dossard 583, il termine le marathon en 3h01’47 et se classe 102ème de sa catégorie, 426ème au classement général.

Une aventure qui n’aurait pas pu se faire sans nos experts en logistique et photos, chauffeur et autre intendance, merci à eux.

Ce week-end s’est clôturé sur une soirée pleine de joie et de bonne humeur, mais nous n’en dirons pas plus. Rejoignez-nous la prochaine fois ! 😉

À l’occasion de la 10ème édition des Foulées Roses de Laval du 9 octobre 2022, le club de canoë-kayak JSPA Mayenne a participé à l’initiation stand up paddle. Retour sur cette matinée aussi lumineuse que colorée !

Nous partons du club à 7h30 en direction du club de Laval. Sur place, nous déchargeons le matériel et nous gonflons quelques planches de stand up paddle. Une fine couche de gel recouvre l’herbe… et les pontons ! Quelques glissades pour la mise à l’eau, mais finalement un embarquement sans encombres. Nous naviguons alors au milieu de la brume quand nous nous dirigeons vers l’écluse de Bootz. Nous y débarquons et nous transportons nos embarcations jusqu’au ponton en aval. Puis, nous repartons vers le Square de Boston.

Arrivées au lieu de rendez-vous, nous rejoignons Christian de Canotika, le club de Château-Gontier-sur-Mayenne. Tout le matériel est prêt pour l’initiation et les premierères pratiquantes arrivent à leur tour. Certaines sont déguisées et, bien évidemment, la couleur rose est de rigueur ! Le club de canoë-kayak de Laval arrive aussi sur les lieux. Nous descendons alors en direction du barrage du centre-ville et nous prenons quelques photos. C’est à cet instant précis que les jets d’eau se sont mis en fonctionnement : le temps magnifique et la luminosité sur l’eau nous ont fait profiter d’une superbe vue !

De retour au Square de Boston, nous avons l’occasion d’essayer un stand up paddle XXL ! Nous y montons à 6. Pris au jeu, nous nous dirigeons vers le barrage du centre-ville. Après un petit temps d’adaptation, nous profitons pleinement de l’engin et nous remontons tranquillement vers notre point de départ.

Christian réalise quelques prises de vue et les plus jeunes souhaitent bénéficier de l’ambiance au village : zumba, départ de la course, musique… La photo souvenir grimace devient donc une évidence !

Pourtant, tous les bons moments ont une fin. Il est temps de saluer Christian et de retourner au club de canoë-kayak de Laval. Au débarquement, nous réalisons un mini lâcher de ballons au bord de la Mayenne afin de clôturer cette très belle matinée !

Merci à Valérie et Malo des Virades de Mayenne pour leur participation et à Guillaume pour la logistique !

Ce samedi, la deuxième édition de la Descent’in Mayenne avait lieu entre Montflours et Laval. Cette randonnée nautique est organisée par le Comité Départemental de Canoë-Kayak de la Mayenne.

Nous arrivons vers 10h à Montflours et nous rejoignons les autres participantes déjà sur place. Nous déchargeons le matériel et nous transportons nos embarcations en aval du barrage de la Fourmondière inférieure. Lorsque tout le monde est sur l’eau, les licenciées comme les pratiquantes occasionnelles, c’est le rassemblement près du ponton pour les consignes de sécurité. Une photo avant le départ, et c’est parti pour cette #2ème édition !

Toustes les pagayeureuses se dirigent vers la première écluse avec enthousiasme, chacune à son rythme. Le seul impératif, c’est d’être ensemble lors du passage de chaque écluse afin de n’effectuer qu’une seule vidange de l’ouvrage. Notre lieu de pause se trouve à Saint-Jean-sur-Mayenne. En effet, c’est juste en aval du pont que nous prenons notre repas du midi. Nous repartons ensuite vers le club de Laval. Les discussions se poursuivent tout au long de la descente en direction du club.

Alors que nous sommes tout près du club, il se passe un évènement presque incroyable : Didier, en bateau C2, tombe à l’eau et retourne malgré-lui son canoë ! Nous l’aidons à récupérer ses affaires et à vider son embarcation. Puis nous repartons. Au club, tout le monde s’entraide pour récupérer le matériel, ranger ou charger les bateaux. Enfin, la journée se termine et nous devons nous dire au revoir… pour une prochaine navigation !

Rendez-vous le 9 octobre prochain pour la #10ème édition des Foulées Roses à Laval !

Nous étions sur la cale ce 14 juillet ! Le club de canoë-kayak JSPA Mayenne proposait des initiations kayak, canoë et stand up paddle.

Vous avez été très nombreux•ses à venir participer aux initiations, merci beaucoup ! Une fois encore, c’était un réel plaisir de partager notre activité.

Merci à la ville de Mayenne pour l’organisation des festivités sur la cale,

Merci à l’office du tourisme Vallée de Haute-Mayenne pour l’accueil.

À l’occasion des festivités du 14 juillet, retrouvez-nous sur la Cale de Mayenne, de 14h à 18h, pour une découverte de nos activités des sports de pagaie ! Venez découvrir la ville sous un autre angle !

Au programme : canoë, kayak, stand up paddle, pirogue va’a…

? Animation gratuite !

? Prévoir des chaussures fermées, un chapeau, de la crème solaire et une gourde !

Le dimanche 3 juillet se déroulait la Journée des sports de nature et de plein air sur le site des Perles à Averton. La JSPA Mayenne représentait le Comité Départemental de Canoë-Kayak de la Mayenne pour les disciplines des sports de pagaie.

Vous avez été très nombreux•ses à venir sur notre stand, merci beaucoup ! C’était un réel plaisir de partager notre activité.

Merci à la commune d’Averton et à la Communauté de Communes du Mont des Avaloirs pour l’accueil,

Merci aux associations présentes et à leurs bénévoles qui rendent possible une telle journée,

Merci au Cdos Mayenne pour l’organisation,

Merci aux élu•es locaux•les et à Guillaume Garot pour les échanges autour de notre sport. Rendez-vous le 9 octobre prochain pour Les Foulées Roses et pratiquer, cette fois-ci, du stand up paddle à nos côtés ! ?

Le dimanche 3 juillet prochain, de 10h à 18h, aura lieu la journée des sports de nature et de plein air sur le site des Perles à Averton. Cette année, le club de canoë-kayak JSPA Mayenne représentera le Comité Départemental de Canoë-Kayak de la Mayenne et les trois autres clubs de la Mayenne :

Club de canoë-kayak d’Ambrières-les-Vallées

Club de canoë-kayak de Laval

Club de canoë-kayak de Château-Gontier-sur-Mayenne

C’est une très belle occasion d’essayer les sports de nature et de plein air avant la nouvelle saison ! Parmi les activités proposées, il sera possible d’essayer le kayak et la planche de stand up paddle.

N’hésitez pas à passer sur notre stand lors de cette journée, à très vite !

Depuis quelques temps, les couleurs des Slowlydays apparaissent sur notre site Internet. En effet, notre club de canoë-kayak intègre le collectif Slowlydays ! Il s’agit d’artisans, de restaurateurs, de commerçants, de responsables de sites touristiques, d’artistes, d’associations qui se rassemblent autour de 5 valeurs : la bienveillance, le partage, l’éthique, le local, l’éco-responsabilité. Désormais, il est temps de prendre le temps !

Que vous soyez un⋅e pratiquant⋅e occasionnel⋅le ou permanent⋅e, nous vous proposons des séances de partage, de transmission de savoir, de pratique intergénérationnelle, de respect de vos envies de compétition ou de loisir. Notre parcours Découvrir Brives vous permettra d’acquérir des bases ou de développer vos acquis selon votre niveau.

Tentez l’aventure : naviguez sur la Mayenne, glissez sur le Temps, vivez votre Expérience !

Slowlydays

Dans le cadre de la semaine nationale du handikayak, des membres de JSPA Mayenne se sont rendus au club de canoë-kayak de Laval afin de rencontrer Myriam Clavreul, athlète de haut niveau paracanoë, et d’essayer des embarcations adaptées. En effet, le handicap peut être visible, invisible ou non reconnu. Il est donc nécessaire de proposer des bateaux à destination de toustes les pratiquantes pour qu’iels puissent pleinement profiter des séances de navigation. Quels que soient le handicap, la taille, le poids, l’âge, la motricité, les aptitudes, ces bateaux doivent être adaptés, confortables, sécurisants, plaisants… bref, ils doivent être inclusifs !

Aujourd’hui, nous avons donc eu l’occasion de tester des paracanoës de course en ligne. Ces embarcations sont très légères, très hydrodynamiques et plutôt très stables pour cette discipline de vitesse. Myriam constate que Nathanaël, adolescent membre de JSPA Mayenne, est très grand ! Pourtant, elle trouve aussitôt le paracanoë adapté au gabarit de Nathanaël. Après l’ajustement du siège et des cale-pieds, nous pouvons embarquer et filer sur l’eau. Pour ses premiers coups de pagaie en kayak de course en ligne, Nathanaël se débrouille très bien ! Cependant, il remarque très vite l’instabilité du bateau à vitesse réduite. Au fur et à mesure de notre progression, il se familiarise avec le kayak et arrive à prendre ses repères. Pour autant, il a l’impression de ne pas avancer aussi vite qu’il le souhaiterait. Il sera surpris de voir le barrage de Belle-Poule assez rapidement !

Nous nous posons quelques minutes près du barrage de Belle-Poule, puis nous redescendons vers le club de Laval. Lors de la descente, nous croisons des avirons et les autres groupes de kayakistes : les débutantes, les confirmées et les adultes, ainsi que plusieurs groupes de locations. Nathanaël navigue désormais avec une bonne vitesse de croisière, tout en stabilité. Au club, nous débarquons et nous échangeons avec Myriam sur le paracanoë et son handicap.

Myriam nous explique que son handicap est apparu en 2017, même si des premiers signes sont apparus antérieurement. Bien qu’il n’y ait pas encore officiellement de diagnostic de posé sur son handicap, il s’agirait probablement d’une maladie neurodégénérative. Son handicap évolue avec le temps puisqu’elle marche quasiment sur sa cheville gauche, elle ne peut utiliser que la pince de sa main gauche et elle ne peut plus marcher après trop d’efforts. Elle est également victime d’autres désagréments que nous n’aborderons pas ici. Pour résumer, le quotidien n’est pas facile puisque Myriam ne peut pas s’éloigner trop loin de chez elle sans assistance.

Après son parcours de vie, Myriam aborde son parcours sportif et nous explique les différentes catégorisations de handicap au sein de la fédération française de canoë-kayak et sports de pagaie :

  • KL1 : Athlètes sans ou avec une fonction très limitée du tronc, sans fonction des jambes et ayant besoin d’un siège avec dossier haut dans le kayak.
  • KL2 : Athlètes avec une fonction partielle du tronc et des jambes, capables de s’asseoir droit dans un kayak mais qui peuvent avoir besoin d’un siège avec dossier haut. Le mouvement des jambes est limité durant le pagayage.
  • KL3 : Athlètes avec une fonction du tronc et une fonction partielle des jambes, capables de s’asseoir avec le tronc en flexion avant dans le kayak et capables d’utiliser au moins une jambe/prothèse

Comme aucun diagnostic n’est encore posé, Myriam est donc classée dans la catégorie KL3 qui ne l’autorise à courir que dans les compétitions nationales. Ces catégories sont très restrictives.

Myriam nous expose ensuite la fonction de son orthèse de main fixée à la pagaie. Elle a pour fonction de soulager son poignet gauche lorsqu’elle utilise sa pince pour tenir et tirer sur la pagaie lors de l’effort. Ses calages de jambes sont aussi très importants puisqu’ils autorisent à Myriam de soulager ses jambes. Mais ils servent surtout à ce qu’elle puisse “ressentir” son embarcation. Elle continue la présentation de son kayak en passant en revue la barre de gouvernail. Pour l’instant, elle arrive encore à la ressentir au niveau des pieds. Ce n’est pas forcément le cas pour toutes les personnes avec handicap. Des sensations qui paraissent tellement normales pour les valides.

Suite au témoignage de Myriam, nous testons des kayaks de descente qui pourraient convenir aux grands gabarits ainsi qu’aux personnes avec des problèmes de surpoids. C’est encore une belle découverte, car les bateaux testés répondent pleinement aux critères !

Finalement, il est l’heure de rentrer. Mais avant, avec Myriam, nous proposons à Didier Le Blanc, président du Comité Départemental de Canoë-Kayak de la Mayenne, d’organiser une journée sur le handikayak à destination des plus jeunes. Plusieurs ateliers seront organisés pour que chacune prenne conscience des effets ressentis par les personnes avec handicap.

Merci au club de canoë-kayak de Laval pour son accueil, et en particulier à Myriam Clavreul qui a pris du temps pour répondre sans tabou à toutes nos questions. Encore un énorme merci à toi Myriam !

Aujourd’hui, c’est une journée un peu spéciale puisque nous accueillons Benoît, de la société 2BS Image & Drone, qui filmera la sortie du jour ! En effet, il s’agit de produire une courte séquence de présentation dans le cadre des Slowlydays. Un drone, une caméra, et c’est parti pour la journée !

Tout d’abord, Benoît réalise quelques prises de vue au niveau des pontons du club. Après une dizaine de minutes, nous nous dirigeons en direction du barrage de Brives. Nous effectuons alors un premier arrêt sur les berges de l’EHPAD de la Providence pour une autre prise de vue groupée. Une seconde prise de vue de ce type a également lieu au niveau du camping du Gué de Saint-Léonard, depuis la passerelle. Nous repartons ensuite vers le barrage. Nous nous sommes aussi habitués à la présence du drone. Nous déposons Benoît près du moulin d’où il réalisera d’autres prises de vue.

Nous avons complètement oublié le drone lorsque nous effectuons nos activités sur le site de Brives : descente du barrage, navigation dans le rappel, bacs et reprises dans le courant, bataille de mousse et nage ! Arnaud, le papa de Gabriel, est parmi nous. Néophyte, il a accepté de tester notre sortie accompagnée découvrir Brives. Arnaud découvre ainsi cette portion de la rivière tout en bénéficiant des conseils de navigation de Gérard. Alors que tout ce petit monde poursuit les activités, l’un des canoéiste emmène Benoît au viaduc de Brives pour les prochaines prises de vue. Lorsque le groupe redescend vers le club, le drone capture toutes les images nécessaires à la future réalisation du film. Au club, Benoît termine les toutes dernières prises… tandis que nous dégustons des muffins banane-chocolat d’Esteban !

Encore merci pour tout Benoît !